fermer
Distributeurs Mondiaux
Traka dans le monde
+33 (0)1 69 02 54 54
Cliquez pour agrandir

Immobilisor

Transforme vos porte-clefs, ou I-Clés en clefs électroniques

ou comment transformer votre I-Clé en contrôle d'accès à vos engins de manutention, à vos chariots élèvateurs, aux baies du serveur de données d'un Data Center, à une zone sécurisée.

Un récepteur d'I-Clé est intégré dans un tableau de bord ou un système d'accès. Chaque I-Clé contenant une puce à numéro unique, se comporte comme un badge ou identifiant d'accès, et est insérée dans ce récepteur pour être lue. L'Immobilisor ou lecteur d'I-Clé, se comporte comme un lecteur de contrôle d'accès pour autoriser ou non l'utilisateur à se servir de l'engin, ou pénétrer dans le lieu.


Trois modes de fonctionnement Immobilisor

Une I-Clé par véhicule, engin ou lieu d'accès

Les I-Clés sont gérées dans une armoire électronique de gestion des I-Clés Traka. Elles sont distribuées sélectivement aux utilisateurs autorisés, comme pour des clefs traditionnelles. En général, chaque utilisateur ne peut obtenir qu'une I-Clé à la fois, même s'il peut avoir droit à plusieurs, donc à plusieurs accès. Chaque I-Clé ne peut donner accès qu'à un seul engin ou véhicule. La responsabilisation permet une gestion très économique. L'utilisateur peut reporter sur le clavier des informations concernant l'engin lorsqu'il rapporte l'I-Clé, comme pour la gestion de parcs de véhicules : défauts - emplacements de parking...

La traçabilité de la prise et de la remise d'I-Clé, par qui et quand, via le logiciel de gestion Traka32, permet les historiques et informations nécessaires à la gestion.

Une I-Clé par utilisateur

L'I-Clé devient l'identifiant donnant accès à un ou plusieurs véhicules ou engins. Toujours gérée dans une armoire Traka, l'I-Clé est "lecture/écriture". Lorsque l'utilisateur s'identifie sur l'armoire, ses autorisations sont écrites dans l'I-Clé qui lui est dévolue. Il s'écrit sur quel engin et dans quelle tranche horaire, il peut avoir accès. Lorsqu'il insère son I-Clé dans le récepteur, celle-ci est lue, et si les droits sont accordés, il peut utiliser l'engin, et le démarrer.

L'I-Clé, toujours "lecture/écriture", peut également enregistrer les informations survenues lors de l'utilisation de l'engin :

  • A quelle heure a-t-il été démarré et arrêté
  • Si l'utilisateur a accepté l'engin dans l'état ou il se trouvait lorsqu'il y a eu accès
  • Si les capteurs équipent l'engin, s'il y a eu des chocs et de quelle intensité
  • Le nombre de manoeuvres monte et baisse...

Une fois retournée dans l'armoire Traka, l'I-Clé déversera les informations qu'elle a enregistrées dans le logiciel, afin d'en effectuer les traitements.

Une I-Clé programmée

Une I-Clé est distribuée à chaque utilisateur, chargée des droits permanents que l'on a désiré lui attribuer. L'I-Clé peut être gardée en permanence par l'utilisateur, sans avoir besoin d'être gérée dans une armoire de gestion Traka. Mais elle peut l'être afin qu'elle ne quitte pas le lieu de travail, et rapporte les historiques d'utilisation.

Immobilisor "Light"

Une version simplifiée et économique de l'Immobilisor existe.

Les droits sont simples : ou l'utilisateur a droit de se servir du véhicule ou non. Ses droits sont lus par simple reconnaissance du numéro de l'I-Clé sur le lecteur embarqué Immobilisor.

Le paramétrage de l'I-Clé est simple et est dit "par apprentissage" :

    Une I-Clé maître est lue dans le récepteur de l'Immobilisor - la led clignote - puis est retirée.

    L'I-Clé à autoriser est alors insérée dans le récepteur à son tour. La led devient verte, l'I-Clé est enregistrée dans l'Immobilisor comme ayant droit.

    Un Immobilisor peut enregistrer une cinquantaine d'I-Clés.

    L'I-Clé maître peut interdire une I-Clé perdue ou volée par procédure inverse.

    Il n'est pas besoin d'utiliser une armoire Traka pour la gestion, d'où une solution très économique.

Qui utilise les Immobilisor?

  • les gestionnaires d'engins de manutention, chariots, nacelles,
  • la sécurité des baies de serveurs dans les data Centers,
  • le contrôle d'accès à des portes menant à des endroits sensibles,
  • la gestion de casiers installés sur des chariots de manutention, pour la délivrance de batteries de secours pour les terminaux embarqués, pour le traitement des commandes. Cette solution évite le retour chronophage au centre technique du site logistique.

print Version imprimable